READING

L’avis de l’omni #1 : Alexia à la Bras...

L’avis de l’omni #1 : Alexia à la Brasserie Lola

J’ai décidé d’emmener mon amie Alexia faire l’expérience d’un restaurant végan, j’ai choisi un des seuls restaurants végans parisiens ouvert le lundi midi : La Brasserie Lola ! (Sérieusement, qu’est-ce c’est que cette manie de fermer le lundi ? 🙂 ) Ce restaurant du 15ème arrondissement s’est auto-affublé du nom de “Brasserie (pas si) traditionnelle”, et à raison, puisqu’on y entrerait en pensant manger une entrecôte frites ou un oeuf mayonaise… mais non, ici tout est végan ! J’en ai profité pour poser quelques questions à Alexia !


P1040945

 

Quel est ton rapport à la nourriture ?

“Je cuisine de plus en plus  mais c’est venu assez tard. Je cuisine surtout pour expérimenter des choses, des goûts, des saveurs… J’ai un rapport à la nourriture qui est assez affectif, dans le réconfort, presque amical ! Je ne vais pas souvent au restaurant, faute de moyens. ”

Est-ce que tu connais la bouffe végane ?

“De nom et à travers les autres. Toi ou d’autres amis qui ont commencé à manger végétarien ou végan. Je m’y intéresse mais plus par curiosité que par conviction !”

Est-ce que tu es déjà allée dans un restaurant végan ?

“Jamais végan à 100% mais j’ai déjà été dans des restaurants où on proposait des plats végans ou végétariens !”

Et du coup, tu penses quoi du cadre ?

“Je m’attendais à un lieu tout vert avec des hipsters à lunettes qui allaient nous proposer des trucs à base de tofu chelou ! Et en fait, je suis agréablement surprise ! Le nom est pas mal du coup (brasserie (pas si) traditionnelle) !

Pour revenir sur le côté bobo de la tendance végane, parfois je trouve ça too much quand tu vas dans certains restaurants où tu payes tout très très cher alors qu’il y a pas de viande (et c’est ça qui coûte cher normalement) et qu’on te demande de débarrasser la table et limite de laver tes couverts : c’est trop hipster pour moi !”

P1040957

Et y’a des choses qui te font envie dans la carte ?

“J’aurai pas pris le cheeseburger en temps normal mais là ça m’intrigue un peu ! Qu’est ce qu’on va trouver dedans ? Au niveau des goûts et des saveurs, est ce qu’on va imiter la viande ou est-ce qu’on va s’éloigner de ce qu’on connait à ce niveau ? C’est le défi que je mets à la Brasserie Lola !”

Du coup, t’en as pensé quoi ?

“J’ai trouvé ça assez copieux ! Dans le sens où là, j’ai vraiment plus faim ! J’avais peur de sortir et d’avoir faim ! J’ai trouvé ça juste super bon, les frites étaient bonnes mais ça reste des frites… Le steak était super bon, c’est pas comparable avec de la viande mais c’était juste très bon.”

Et ça a changé ton regard sur la bouffe végane ?

“Oui et non, dans le sens où je sais qu’il y a des choses très bonnes, chez moi, ça m’arrive de manger des steaks de soja. Mais làà, ça fait partie du top de ce que j’ai pu goûter !”

Ça t’a donné envie de revenir ? De tester d’autres restaurants végans ?

“Oui ! Et la prochaine fois, je testerai ton assiette ! Je sais pas si j’en viendrai à cuisiner végan parce que c’est compliqué, je cuisine pour d’autres personnes genre mon frère qui est le type de mec à acheter des lots de dix steaks… Mais en fait, il aurait pu aimer parce que c’était très bon ! Alors pourquoi pas au final ! Après, quand je remplace la viande, je le fais pas par éthique. Je le fais surtout pour diversifier les goûts parce que je suis curieuse de découvrir de nouvelles choses.”

 

P1040960Niveau éthique, tu serais attirée par le véganisme ?

“Honnêtement, je suis dans une période où je m’intéresse de plus en plus à l’écologie donc c’est une question qui vient régulièrement sur le tapis. De là à ne plus manger du tout de produits animaux, surtout le fromage, ce serait trop compliqué. C’est un réel sacrifice et je sais pas si je suis prête à le faire. La viande pourquoi pas… j’en mange de moins en moins. De là à devenir végétalienne, non.

Après niveau éthique, si il y a un truc qui me touche plus que le véganisme c’est le mouvement freegan. J’ai découvert qu’il y avait un mot associé à la pratique alors que je l’ai toujours fait avec ma mère.

C’est une question de bon sens pour moi : quand tu débarques à la fin des marchés et qu’il y a des cagettes entières de fruits qui sont laissées par terre : ça me rend folle ! Pour moi, c’est un cheval de bataille plus important d’aller récupérer le morceau de steak bien emballé qui va périmer dans deux jours et qui a été jeté à la poubelle alors qu’il y a des gens qui crèvent la dalle. On l’a produit, on a consommé énormément d’eau et de ressources alors autant le manger ! Tu vois, même si je mange presque plus de viande, je m’appliquerai plus à aller manger ce morceau de viande là qui a été jeté à la poubelle : une fois qu’il a été produit autant le manger. Je suis 100% dans une démarche anti-gaspillage.”

Et moi, qu’est-ce que j’en ai pensé ? 

J’ai été agréablement surprise par le cadre qui est vraiment celui d’une brasserie traditionnelle et j’ai été ravie par la carte bien fournie ! J’ai pris “L’assiette de Lola” qui permet de goûter, pour 22€, deux entrées, un plat et un dessert. C’était très savoureux et copieux. En dessert, j’ai eu droit à un pain perdu au caramel (divin !) qui m’a ramené en enfance…

Les prix sont ceux d’une brasserie à Paris entre 12,50€ et 16€ le plat.

 

Brasserie Lola, 99 rue du Théâtre 75015 Paris – 01 45 78 22 35 – Ouvert du lundi au samedi, de 11h à 23h.

 


  1. casquette obey

    30 December

    Sortez du XVIème arrondissement.

    • The Green Chic(k)

      30 December

      Oui mais encore ? 🙂

Your email address will not be published. Required fields are marked *

INSTAGRAM